27 avril 2012

J’aime

« Sauver quelque chose du temps où l’on ne sera plus jamais. » Annie Ernaux Ce Liban où je ne fais que passer. Les lézards trémoussés sur des rochers fleuris. Les fourmis en goguette. Le roseau dansant. Le pin parasol. Le store qui se lève. Le ciel bleu turquoise. Sans nuages. Apercevoir l’avion décollé sur une piste nébuleuse. Ses volutes tracées.Le ballet de l’épicier qui range ses fruits rapidement dérangés. Dire bonjour à l’ouvrier sur ma route. Sourire au gardien d’école. Admirer sa ténacité face à des conducteurs... [Lire la suite]
Posté par wani à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2012

La Libye ne sera pas une République islamique

« Le Conseil national de transition, au pouvoir en Libye, a adopté mardi 24 avril une loi sur les partis, la première du genre depuis 1964, interdisant notamment les formations politiques fondées sur des considérations religieuses ou tribales, selon des membres du CNT. » Le Monde avec AFP – 25 avril 2012 Je sais que cela va déplaire à tous ceux qui jouent les Cassandre depuis la chute de la dictature. C’est pour cette raison que je reprends une fois de plus ma plume afin de remettre les mosquées au milieu du village. Mais... [Lire la suite]
Posté par wani à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2012

Sauver

" maintenant, elle voudrait saisir la lumière qui baigne des visages désormais invisibles, des nappes chargées de nourritures évanouies, cette lumière qui était déjà là dans les récits des dimanches d'enfance et n'a cessé de se déposer sur les choses aussitôt vécues, une lumière antérieure. Sauver quelque chose du temps où l'on ne sera plus jamais." Annie Ernaux - Les années. Ce qu’il reste d’eux. D’elle. Lui. Nous. Un coup de sangle. Le mal remonté. Torticolis. La douleur cachée. Nuque immobilisée. Un guidon qui ne tourne plus.... [Lire la suite]
Posté par wani à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2012

Une ballade névrosée à Beyrouth

« Nous avons inventé le bonheur », diront les derniers hommes et ils cligneront de l’œil. » Friedrich Nietzsche C’est presque un matin de Printemps comme tous les autres. Louis Armstrong à la trompette couvre les klaxons. C’est si bon, lovers say that in France when they thrill to romance it means that it’s so good. C’est si bon. Il est 8h45 sur la route vertigineuse de Mkalles. Une piste noire sans balises. On roule sur trois voies en file indienne. Ceux qui nous croisent dans l’autre sens n’ont aucune chance. My darling... [Lire la suite]
Posté par wani à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2012

Je t’écris

«  Je vous la demanderai demain avec des gants d’argile rouge au fond du puits. » Marcel Pagnol – La fille du puisatier - Je t’écris à toi depuis cette maison qui ne m’appartient pas. Elle est là en bordure d’une route flanquée de jeunes qui sirotent des bières et fument le narguilé. Son corps est vêtu d’une courte robe de soie blanche. Ses yeux sont bleus grec. Sa chevelure est charbonnée. Ses bras sont si grands que l’on peut s’y attarder. Un soir de crépuscule. Une aube d’insomnie. Une nuit d’amour. Un matin de... [Lire la suite]
Posté par wani à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2012

Batroun l’insoumise aux yeux assoupis

«  Si tu ne réussis pas à m’atteindre du premier coup, ne te décourage pas, si tu ne me trouves pas à un endroit, cherche à un autre, je suis arrêté quelque part et je t’attends. » Walt Whitman   Ce matin en me réveillant j’ai pensé à toi. Belle Ana. L’amie espagnole. Brune à la chevelure ondulée. Au teint parfois diaphane. A la minceur retrouvée. Au pas léger et aérien. A ce regard un brin détaché. Par moments tristes. Certains euphoriques. Des up and down. Toutes les deux embarquées sur le même rafiot percé.... [Lire la suite]
Posté par wani à 21:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2012

Sans titre

‎" Et je crains toujours de laisser échapper quelque chose d'essentiel. L'écriture, en somme,comme une jalousie du réel." Annie Ernaux - L'occupation.-
Posté par wani à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2012

Fadi Mogabgab ou le galeriste insolite

« Dans ce vieux lit cassé en bois de palissandre Que d’ombres enlacées ont rêvé à s’attendre Les choses ont leurs secrets, les choses ont leurs légendes Mais les choses nous parlent si nous savons entendre. » Drouot- Barbara A toi l’ami amoureux de ce beau village du Chouf Une mise en scène qui l’amuse. En plein cœur d’un quartier branché. Beyrouth. Bars. Restaurants. Entrechats de valets parking en attente. Jeunes enfumés. Beautés rebelles en vadrouille. Démarches perchées sur des talons chaloupées. Rage de vivre.... [Lire la suite]
Posté par wani à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2012

Un café face aux collines du Metn

«  Amis, buvons, mes chers Amis Buvons, mais n'y perdons jamais la raison.  A force d'y boire, l’on perd la mémoire. »  Buvons - Charles Aznavour - Dédié à France née au Liban Un café bu. Savouré. Une cigarette consumée. Tordue et exténuée au fond d’un cendrier. Soupirs. Volutes évaporées. Je t'écoute toi. Blanche-noire aux sept cadeaux. Du ciel. Exilée comme moi. Perdues. Echouées sans l’avoir choisi dans ce pays des Cèdres. Féroce. Agressif. Traumatisé. Blessé. Je te raconte cette adaptation si difficile.... [Lire la suite]
Posté par wani à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2012

Lorsque Kafka s’invite au pays des cèdres.

"L'enfant n'est pas un vase que l'on remplit mais un feu que l'on allume". Rabelais Dédié à tous les acteurs et actrices du Collège des Saints Cœurs de Ain Najm Un simple coup de fil. Nous allons peut-être accepter vos deux enfants. Ils doivent passer avant tout un petit test. Inquiète. Je reçois une réponse évasive. Des épreuves simples. Je suis presque rassurée. Nous n’avons qu’une date à vous proposer. Ils rateront une journée d’école. Peu importe. C’est pour une bonne cause. Celle d’avoir l’immense privilège de faire partie de... [Lire la suite]
Posté par wani à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]