18 janvier 2013

Istanbul l’ensorcelante

« J'écris parce que je n'arrive pas à être heureux, quoi que je fasse. J'écris pour être heureux. » Orhan Pamuk   Libre. Un électron libre et anonyme dans une ville de treize millions d’habitants. Je n’étais plus sunnite ni chiite ni alaouite ni ismaélite ni maronite ni grecque orthodoxe ou catholique ni druze ni arménienne catholique ou orthodoxe ni protestante ni catholique romaine ni syriaque orthodoxe ou catholique ni copte ni assyrienne ni chaldéenne ni juive ni bouddhiste ou hindouiste. Aucune identification... [Lire la suite]
Posté par wani à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2013

La Libye, ce pays otage d’une tempête terroriste

En quelques jours nous sommes redevenus ce que nous étions malgré nous pendant quatre décennies. Des parias au tatouage indélébile. L’intervention de la France au Mali et la prise d’otage d’un site gazier en Algérie ont suffi pour que l’hystérie collective médiatique se déchaine à nouveau. La Libye, ce vaste pays aux frontières perméables rame péniblement depuis deux ans afin de retrouver une sécurité et l’estime d’une opinion occidentale préoccupée avant tout par ses intérêts financiers. Les attaquants seraient venus de... [Lire la suite]
Posté par wani à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2013

Et le vent soufflera quand même dans nos cheveux libres…

« Car le plus dur dans le malheur, ce n’est pas tellement d’être malheureux, c’est de se trouver privé de son minimum vital d’insouciance, de ce recours au rire ou, mieux encore, au fou rire salutaire qui fait sauter vos circuits et vous laisse pantelant, exhalant un de ces soupirs qui délivrent des pires tensions. Le malheur est désespérément sérieux. » Benoite Groult   Etre nées femmes dans un pays d’hommes. Un hasard génétique, faudra-t-il leur rappeler à chaque empreinte ? Une répétition navrante et enfantine. Des... [Lire la suite]
Posté par wani à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2013

Femmes d’Orient, pourquoi pleurez-vous ?

« La haine pour les femmes va jusqu’à supprimer leur sexe. » Benoite Groult.   C’est le titre d’un livre écrit par une Ethiopienne sur l’excision. Je n’ai trouvé aucune date ni nom à cette publication. C’est l’écrivaine Française Benoite Groult, un poids lourd du féminisme engagé qui l’a découvert un jour par hasard à la bibliothèque nationale. Femmes d’Orient, pourquoi pleurez-vous ? C’est le rappel d’un vaccin douloureux à la cicatrice aux démangeaisons d’une varicelle indélébile. Nous n’en finissons plus d’être... [Lire la suite]
Posté par wani à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2013

Sans titre

Dédicace à l'homme qui ne m'a jamais quittée un 1er janvier 2009. " J'ai aimé ma vie, mes erreurs, mes bonheurs, mes malheurs, mes générosités, mes égoïsmes. J'ai honte du monde de souffrances dans lequel je vis, je n'ai pas honte de ce que j'ai fait, de ce que je suis. Si je me rencontrais, je crois que je serais contente de devenir mon amie." Barbara
Posté par wani à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2012

Dieu et moi

«  Dieu est peut-être une solution, mais ce n’est pas la mienne. (…) Puis, j’ai commencé à lire Sartre et Camus et lorsqu’on m’a emmenée à Lourdes, cela m’a achevée. » Françoise Sagan   Lorsque je vivais en Europe, je ne me suis jamais interrogée sur les questions d’ordre spirituel. Je suis née musulmane sur une terre d’Islam au bord de la méditerranée, j’ai grandi au sein d’une famille conservatrice et pratiquante. La religion était intégrée au quotidien et se lever automatiquement à l’appel de la prière, un geste... [Lire la suite]
Posté par wani à 09:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2012

Mon pays

Mon pays qui me dit : "prenez-moi au sérieux", mais qui tourne et s'affole comme un pigeon blessé. Mon pays difficile tel un très long poème. Mon pays bien plus doux que l'épaule qu'on aime. Mon pays qui ressemble à un livre d'enfant,
où le canon dérange la belle-au-bois-dormant. Mon pays de montagnes que chaque bruit étonne. Mon pays qui ne dure que parce qu'il faut durer. Mon pays tu ressembles aux étoiles filantes, 
qui traversent la nuit sans jamais prévenir. Mon pays mon visage,
la haine et puis l'amour
... [Lire la suite]
Posté par wani à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2012

Show me your smile. Yes, good !

" L’autre est différent certes. Il ne s’agit pas de nier cette différence ou de prétendre l’oublier mais d’en tirer parti. Car la vie se nourrit de différences. L’uniformité mène à la mort. " Albert Jacquard   C’est juste un titre dans le quotidien la Tribune de Genève: – Trop joyeux suivi de Elvetino licencie son artiste du minibar – Un fait divers parmi des milliers de licenciements.C’est l’histoire d’un gars parti de son Ghana natal pour travailler dans les Alpes Suisses. Il vendait des cafés et des sandwiches... [Lire la suite]
Posté par wani à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2012

Le Liban, Suisse du Moyen-Orient, une triste légende urbaine.

« Je ne suis ni Athénien, ni grec, mais un citoyen du monde. » Socrate   Je reprends ma plume libre suite à la lecture du sous-titre publié dans l’Orient Le Jour – Fascination du Liban ? Une exposition unique qui jette de nouvelles passerelles entre deux Suisses – Avant tout débat, cessons d’entretenir ce conte qui mijote dans le formol et la naphtaline depuis quelques décennies. Plus personne n’y croit au même titre qu’un père Noël à la hotte de plus en plus éventrée par les guerres, la crise économique et autres... [Lire la suite]
Posté par wani à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2012

Le désordre exaspérant d’une société en mal d’identité

"Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites." Article 18 – Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.   Vendredi après-midi, mon fils de huit ans et demi rentre de l’école avec ses devoirs. Il a été scolarisé sous la contrainte – par... [Lire la suite]
Posté par wani à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]