20 novembre 2011

L’index du glaive

Beyrouth un samedi de pluie obstinée. Le téléphone sonne. Un ami libanais. Mabrouk. Ils l’ont capturé vivant. Seif El Islam. Le glaive. Vive la Libye libre hurle mon ami. Etrange prénom pour un destin singulier. Le dauphin aux nageoires amputées. Celui qui vendait des mirages imagés en Occident est tombé aux mains des révolutionnaires. Je repense amusée aux questions croisées depuis quelques années. C’est lui le successeur. Le réformateur. L’héritier. La Libye de demain. Je me souviens aussi de mes réponses. C’est un imposteur. Un... [Lire la suite]
Posté par wani à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2011

Libres femmes de Libye

Ras Beyrouth, un matin gris souris en pleurs. Un café. Elle est là. Une grande brune aux cheveux longs. Elle m’attend. Droite. Elle pourrait être libanaise, égyptienne ou italienne. Elle est libyenne. Une compatriote. Née à New-York. Exilée comme des milliers de femmes. Je ne l’ai jamais vue. Je ne sais rien d’elle. Elle me reconnaît. L’appel de Tripoli. Je suis émue. Un peu fébrile. Parfois méfiante. Je repense à ces neufs mois qui viennent de s’écouler. Intenses. Electriques. Ils ont bouleversé nos vies, nos certitudes, nos peurs.... [Lire la suite]
Posté par wani à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2011

Les hirondelles sont parties…

Elles se sont envolées là où elles peuvent réchauffer leurs ailes frémissantes. Coup de blues. L’hiver qui commence. Soleil froid. Vent caressant les écailles argentées. Je pense à eux. A cette famille éclatée. A nos séparations. Nos disputes. Nos réconciliations. A cette Révolution. A la guerre éclair. Au chaos. A ces quarante deux ans. D’exil. De silences. A la mort. Au sang. Je pense à ceux qui ne reviendront plus. Odeur d’agneau grillé. La fête de l’Adha. Au mouton qui bêle pendant trois jours. Il disparaît. Il ne reste plus que... [Lire la suite]
Posté par wani à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2011

Nos enfants, ces terribles rebelles

Dédié à un jeune Révolutionnaire libyen. Ne me quitte pas Je t’inventerai des mots insensés Que tu comprendras Je te parlerai de ces amants-là Qui ont vu deux fois leurs cœurs s’embraser Je te raconterai L’histoire de ce roi mort De n’avoir pu te rencontrer. Jacques Brel C’était hier matin juste avant le café et veille de Toussaint. Fête des morts. Quelle drôle d’idée. Un message sur Facebook. Priez pour que mon ami revienne à la vie. C’est mon petit cousin. Le rebelle de Tripoli. Un cri de désespoir. Impuissance face à un... [Lire la suite]
Posté par wani à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]